Journal >

Histoire

Pandemonium - Du 11 juin au 17 juillet 1940

Texte écrit par André Consigny, issu du « Pandemonium : La guerre de 1939-1940 telle que nous l’avons connue au 3e R.D.P. » (Notes prises au jour le jour par André Consigny sur un agenda de poche)

Dans l’épisode précédemment publié, André Consigny finissait ainsi : Nous avions alors obliqué sur Bacqueville, Doudeville, et Veules-les-Roses où nous arrivons avec le jour, encerclés par la 7e Panzerdivision de ROMMEL.
Ce texte marque la fin des notes de guerre prises au jour le jour par André Consigny, mais aussi la fin de son périple, avec son évacuation par les Anglais entre Veules-les-Roses et Saint-Valery-en-Caux... jusqu’à sa démobilisation.
Composition du Pandemonium (par (...)

2 janvier 2020, par Thiébaut

Témoignage

Pandemonium - Du 5 au 11 JUIN 1940

Texte écrit par André Consigny, issu du « Pandemonium : La guerre de 1939-1940 telle que nous l’avons connue au 3e R.D.P. » (Notes prises au jour le jour par André Consigny sur un agenda de poche)

Dans l’épisode précédemment publié, on pouvait lire : "Rééquipés en balles (dans nos F.M. il y avait 24 balles dont une perforante et une traçante, et celle-ci permettait de bien suivre le tir) et en grenades, nous nous apprêtons à soutenir les Anglais, mais voici qu’ils s’en retournent encore une fois, et nous allons encore rester seuls : plus un sous officier, plus rien. Et nos groupes F.M. qui ne rentrent toujours pas, sont-ils décimés ? Faut-il encore les attendre ? Non, plus à hésiter (...)

19 février 2019, par Thiébaut

Une très vieille huilerie à Brienon-sur-Armançon

Très vieille huilerie car elle a débuté en 1809. A l’époque, c’est JOSEPH MARIE CHARTON qui est le premier huilier. En 1854 son fils BAZILLE HONORE marie sa fille avec LOUIS SUGUENOT. En 2011 l’entreprise s’appelle SUGUENOT-SCHULTZ.
Quand on rentre, on est frappé par l’immense plateau appelé meulage d’un seul tenant en comblanchien, venu par bateau par le canal de BOURGOGNE, qui est à 50m de l’huilerie.
Le plateau pèse de 4 à 5 tonnes. C’est la partie fixe.
Sur ce plateau vient (...)

18 mars 2018, par Gérard Gravouille

La Catalogne libre 1936 - 1937

Introduction d’un fascicule paru en 1970

« Nous voulons combattre contre l’étreinte étouffante dont le monde capitaliste enveloppe l’Espagne Révolutionnaire ; étreinte de violence, de neutralité hypocrite, de blocus opposé à la libre circulation des hommes et des produits, et, plus encore, coalition de tout ce que le monde entier compte de capitalistes, de soudards, d’imbéciles et de calotins ».
Ce texte issu d’un fascicule paru en 1970 et intitulé "La Catalogne libre 1936 - 1937" reflète l’inquiétude que nous ressentons face (...)

25 octobre 2017, par Manuel Delahoz

HISTOIRE ECONOMIQUE DU COUSIN

Les carrières de Méluzien – 3. La Carrière de Champqueu

De 1850 à 1961

La carrière de Champqueu (qui s’écrit sans « e ») se situe sur la rive droite du COUSIN à MÉLUZIEN.
Elle a été ouverte en 1850 à la demande d’Eugène BELGRAND, sur les terres de la COMTESSE D’ISLAND, sur le chemin des carrières qui est à gauche avant le pont de MÉLUZIEN.
Elle a été électrifiée en 1938. Elle a compté jusqu’à 120 ouvriers pour une production de 1000 tonnes de pierre par mois (d’après le bulletin communal de MAGNY).
LES CONCESSIONNAIRES DE CHAMPQUEU
**De 1850 à 1929 : (...)

28 janvier 2017, par Gérard Gravouille

Conférence d’Alain Lipietz sur la Chine

Conférence d’Alain Lipietz sur l’histoire économique de la Chine pour clôturer le Festival d’Art Chinois à l’Hôtel Gouvenain, le mercredi 9 novembre 2016.
Voir l’annonce de la conférence

9 novembre 2016, par Pierre-Emmanuel WECK

Les carrières de Méluzien – 2. La carrière du « Bois aux moines »

La carrière du « Bois aux moines » est située au début de la route de Marrault (Actuel champ de tir). Le bois aux moines, appartient à la ville d’Avallon depuis 1528, date à laquelle il lui a été vendu par ROBERT HURAUT, abbé de SAINT-MARTIN-D’AUTUN. Jadis, il était destiné au bois de chauffage de l’abbé et des religieux de la paroisse d’Avallon, mais principalement ceux de SAINT-MARTIN...
Carte de situation et photos actuelles
En résumé
Bien sur la carrière n’a pas ouvert à cette (...)

16 avril 2016, par Gérard Gravouille

DOCUMENTAIRE

« Un train de bois pour Paris »

Un documentaire présenté son réalisteur, par Eric Le Seney et par l’historien Jacques Dupont

« Si les ponts séculaires de la Seine retrouvaient la mémoire, ils raconteraient une histoire oubliée sans laquelle Paris ne serait sans doute pas devenue Paris : l’épopée des trains de bois qui ont permis à la capitale de se (ré)chauffer pendant plus de 3 siècles. »
Merci à Eric Le Seney et à Jacques Dupont pour avoir présenté leur documentaire avec l’enthousiasme de vrais passionnés à un public très nombreux ce soir au Cinéma Vauban d’Avallon... dans le cadre du « jeudi du documentaire ». (...)

10 septembre 2015, par Thiébaut

Les carrières de Méluzien – 1. La carrière MORACCHINI

La route de Méluzien : entre souvenirs et histoire économique de la vallée du Cousin

Cette carrière, qui se situait entre l’usine d’amiante Patouret-Dubois et le moulin de Michel Petit (route de Méluzien), a ouvert en 1945 et fermé en 1954.
À cette époque, à l’ouverture de la pêche, j’exerçais mes maigres talents de jeune pêcheur dans le gourd de Patouret, coté du pré des Pannats. J’y rencontrais Jacquot Guerreau, régisseur de l’abattoir d’Avallon et grand fournisseur d’asticots, de sang de bœuf et de rate bien rouge...
...Le sang était mélangé avec du sable et du son (...)

17 juillet 2015, par Gérard Gravouille

Témoignage

Pandemonium - Du 26 mai au 5 juin 1940

Texte écrit par André Consigny, issu du « Pandemonium : La guerre de 1939-1940 telle que nous l’avons connue au 3e R.D.P. » (Notes prises au jour le jour par André Consigny sur un agenda de poche)

Dans l’épisode précédemment publié, on pouvait lire : « On rencontre des soldats de toutes armes, amis et ennemis allant dans tous les sens : quatre Français ramenant six prisonniers Allemands ou inversement qui se croisent en se camouflant à peine, s’échappent, reviennent ou tombent. Seule la mort nous fait comprendre que ce n’est pas du Vaudeville. »
Composition du Pandemonium (par valleeducousin.fr)
Les titres en hypertexte ont été publiés sur valleeducousin.fr. Les autres sont en (...)

18 juin 2015, par Thiébaut