Journal > Culture >

STAGES ÉCRITURE

Les Figures de Style - Le sel de la langue

Stage d’écriture du 27 janvier 2024

Il reste encore de la place pour mon stage d’écriture du 27 janvier sur les figures de style.
Pourquoi venir ?
Eh bien... parce que les figures de style... vous le disent elles-mêmes :

Par métaphore, c’est le sel de la langue. En tant qu’adynaton, elles déplacent des montagnes. Quand elles sont anantapodoton, de deux choses l’une : soit on les aime.
En anastrophe, les aimer vous devez.
Par anacoluthe, vous voudrez que je vous en parle et les décrire en même temps.
Sous assonance et allitération, une figure augure de rudes cures ligures.
Avec les aposiopèses, vous direz « vous savez, moi, les figures de style... »
Après analepse, vous décrirez ce jour où assis sous un arbre, la muse des figures est venue vous visiter, il y a 25 ans… Et sous prolepse, vous vous projetterez sous ce même arbre dans 25 ans, poursuivi par un oxymore qui vous parlera de son obscure clarté.
Et que dire de l’antimétabole, laquelle vous dira que les figures de style donnent du style aux figures ?
Pour terminer, audacieux, par un enthymémisme dont nous ne sommes pas coutumiers : « je les aime courageux, qu’en ferais-je veule ? »
Et l’épanorthose, alors ? J’espère que vous aimerez les figures de style... non, j’en suis sûr !
Moi, avec l’anaphore, je vous montrerai ce qu’on fait.
Moi, avec l’anaphore, je vous emmènerai loin.
Moi, avec l’anaphore, je vous ferai aimer leur monde.
Et avec ceci, nous pourrions dire… bien d’autres choses encore.
Venez les découvrir cette fois ou une autre fois. Je ne suis jamais avare de mes figures.

Une figure de style est un procédé langagier, à l’écrit ou à l’oral, qui se démarque de la forme la plus simple, ou forme canonique de la langue. La forme canonique est syntaxiquement une structure sujet-verbe-complément avec ordre contraint des propositions et utilisation contrainte des mots grammaticaux, sémantiquement un discours avec des mots dans leur sens propre et, phonétiquement et graphiquement sans fantaisie volontaire.
Une figure de style est donc un procédé qui s’éloigne peu ou prou de ce modèle standard. Nous en usons donc en permanence, car la forme canonique est minoritaire en littérature ou dans les conversations.
Pourquoi étudier les tropes et figures de style ? Parce que c’est intéressant, amusant, passionnant, aussi parce que nous les pratiquons souvent sans le savoir et que mieux les connaître permet de mieux les maîtriser en écriture, les utiliser à bon escient.

Par Sébastien Haton

Le samedi 20 janvier 2024

Mis à jour le 18 février 2024

#ecriture #ecritureetlinguistique #langage #linguistique #litterature #stages